A LA DÉCOUVERTE DE NEW DELHI

- Toutes nos infos et nos conseils pour visiter la capitale de l'Inde -

L’ARRIVÉE A DELHI, LE CHOC...

Point de départ de notre Tour du Monde et de notre périple en Inde, New Delhi n'est pas reposante, bien au contraire... Capitale de l'Inde avec 21 million d'habitants, c'est une des plus grandes villes du Monde. Avec un trafic routier qui s'apparente à un capharnaüm géant, notre arrivée a été plutôt bruyante... Tuktuks, camions, voitures, scooters, vélos, charrettes, vaches, chèvres... C'est bien simple, dans certaines rues, on peut, à peine, se frayer un chemin à pied. Sans parler du bruit incessant des klaxons, de jour comme de nuit. Pour tourner, doubler, s'arrêter, ou juste parce qu'on en a envie.. on klaxonne ! 

En plus d'être bruyante, notre arrivée à Delhi à été plutôt odorante. Déchets qui jonchent le sol et nuage de pollution au dessus de nos têtes, bienvenue à Delhi, l'une des villes les plus polluées au Monde. Au fil de la journée, Le ciel devient de plus en plus gris, pour finir par former un brouillard épais, où l'on distingue à peine le ciel. Le seul point "positif" c'est que cela nous a rendu tellement malades, qu'avec nos nez bouchés, on ne sentait presque plus l'odeur des déchets en décomposition dans la rue...

 

Arriver à Delhi, c'est comme atterrir dans un autre monde. Nous avions beau être préparés, avant d'être allés en Inde, on ne peut jamais imaginer ce qui nous attend. Pour ne rien vous cacher, les première heures après notre arrivée, nous osions à peine sortir de la chambre "d'hôtel" tellement tout ce qui est, au dehors, parait complètement fou. Vous avez peut-être déjà entendu parler du "syndrome de l'Inde". Pour certains voyageurs, la "claque" est tellement forte qu'ils peuvent sombrer dans la dépression, perdre leur identité ou même avoir des hallucinations. C’est d’ailleurs le seul pays où le consulat de France s’est doté d’un service psychiatrique pour faire face à ces troubles. Mais sans aller si loin, le voyage ne laisse jamais indifférent et semblerait-il, en Inde, encore moins qu'ailleurs. Foule, bruit, omniprésence de la mort... Qu'on la rejette ou qu'elle nous passionne on ne revient jamais, tout à fait le même, d'un voyage en Inde.

" J’avais sous les yeux des scènes incroyables. Un type allongé sur le trottoir une pierre sous la tête en guise d’oreiller. La foule qui passe  autour de lui, les vaches qui manquent de l’écraser, et lui qui dort profondément. Un mendiant qui porte des chaussettes au bout de ses moignons de bras et qui sourit à pleines dents, joyeux… "

VENIR EN INDE

New Delhi est un point de départ assez simple et économique pour commencer une aventure en Inde. Nous sommes arrivés en Inde avec la compagnie British Airways. Ce vol était compris dans notre billet tour du monde (on vous explique tout sur le billet TDM dans un prochain article) et nous l'avons pris depuis Londres où le billet était moins cher que depuis Paris. Nous avons d'abord fait un vol La Rochelle - Londres avec la compagnie Ryanair. Cela nous a coûté environ 40€ par personne avec bagages. Puis après une escale d'une nuit et d'une journée à Londres, nous avons repris un vol de nuit qui a duré environ 9h. Dès notre décollage, nous étions déjà dans l'ambiance, avec musique et repas indien. Tout s'est déroulé à peu près sans encombres, à part notre visa indien, que l'on avait oublié de faire valider... Heureusement, nous avons pu finaliser tout cela à l'aéroport avec une des hôtesses de la compagnie aérienne.

 

Pour un vol Londres - New Delhi A/R, comptez environ 600€ en fonction des compagnies et de la saison.

Pour un vol Paris - New Delhi A/R, comptez environ 750€ en fonction des compagnies et de la saison.

 

Pour réserver votre vol, nous vous conseillons de comparer directement les prix sur Google Flight. C'est la manière la plus simple et la plus économique que nous avons trouvée. Nous réservons nos vols à chaque fois ainsi. 

DELHI, ATTENTION AUX ARNAQUES !

Lors d'un premier voyage en Inde, l'arrivée à Delhi peut vite se transformer en épreuve du combattant. Dès le début, nos nerfs ont été mis à rude épreuve. Avec nos visages d'occidentaux et nos sacs sur le dos, difficile de se fondre dans la masse et certains indiens malhonnêtes et ingénieux ne s'y trompent pas. Il faut savoir qu'ici, tout est possible et il n'y a pas une arnaque qui n'a pas été encore inventée. Tout est possible pour soutirer quelques roupies. 

 

Premier cas, sortir de l'aéroport. Vous avez plusieurs options : prendre le métro, si vous arrivez à le trouver (vous serez sans doute "automatiquement" reconduit au taxi le plus proche par un gentil indien de passage qui vous dira que le métro ne fonctionne pas aujourd'hui ou que le taxi est moins cher). Vous pouvez sinon, prendre un taxi prépayé directement dans l'enceinte de l'aéroport. Attention, malgré le caractère officiel du guichet, vous pouvez vous retrouver à payer plus cher en fonction de l'humeur du type ou de votre tête. Vous pouvez sinon, aller directement négocier avec un taxi à l'extérieur. Et là bon courage ! Juste pour vous donner un ordre d'idée, nous avons payé 1 000 roupies pour nous rendre dans Delhi, nous n'avons su qu' après que le prix "normal" est plutôt de 400 roupies... Et en métro c'est 150 roupies par personne.

 

Deuxième cas, se rendre à son hôtel. Pour nous la question ne s'est pas posée puisque nous n'avions rien réservé. Ce que nous ne vous conseillons pas de faire ! Notre chauffeur de taxi a tout de suite repéré le bon plan. Il a contacté un de ses "amis" et nous a emmené dans un hôtel miteux, sans fenêtre (comme bien souvent), sans matelas (comme bien souvent) et beaucoup trop cher, puisque le chauffeur s'est pris une grosse commission au passage. Nous avons payé environ 2 000 roupies pour notre première nuit alors que par la suite, nous payions plutôt dans les 600 roupies pour deux.

 

Troisième cas, trouver la gare pour acheter un billet de train. Que la partie commence ! Nous sortons à peine du métro, quand un homme assez jeune et bien habillé, nous interpelle et nous demande si nous avons besoin d'aide. Nous lui expliquons que nous voulons acheter un billet de train pour Varanasi. Celui-ci s'avère être un employé de l'office du tourisme (ou pas). Il nous propose de nous accompagner là-bas pour que nous puissions prendre des informations. Nous passons environ 30 minutes dans le bureau où sont affichés partout autour de nous, le logo du gouvernement, des affiches "office de tourisme agréé", avant de nous rendre compte de la grosse arnaque. Il s'agissait en fait d'une fausse agence qui essayait à tout pris de nous faire croire qu'il n'y avait plus aucun billets de train disponibles et qu'il fallait absolument que nous achetions un pass 5 fois plus cher, sans quoi nous ne pourrions pas nous déplacer durant tout notre séjour. A coup de pression, de fausses vacances scolaires, de documents officiels trafiqués, il a failli nous avoir. Une fois sorti de cette agence, le manège a continué toute la journée avant que nous ne trouvions réellement la gare. Même à 500 mètres de celle-ci, nous avons plusieurs fois rebroussé chemin, écoutant les conseils de nos gentils "amis".

 

D'une manière générale :

  • Sachez exactement, où vous voulez aller et n'écoutez pas les "conseils" surtout si les gens vous abordent d'eux-mêmes.
  • Téléchargez l'appli MAPS ME, c'est l'application qui nous a sauvé ! Sans connexion internet vous pourrez rechercher des endroits et créer des itinéraires. A pied ou en tuktuk, vous pourrez vérifier que vous allez bien au bon endroit.
  • Ne changez pas vos plans, ne croyez personne sur parole. Ça parait étrange mais au moins pour débuter votre séjour, c'est indispensable ! Si on vous dit que tel monument est fermé pour telle fête spéciale, ne le croyez pas sur parole, vérifiez par vous même. Le chauffeur de tuktuk vous dit qu'il faut 20km pour aller à votre hôtel, vérifiez (merci MAPS ME), souvent vous vous rendrez compte qu'il faut tout diviser au moins par deux. Après quelques jours, vous aurez l'habitude et saurez repérer les arnaqueurs.
  • Dans chaque gare, il y a un guichet spécial pour les touristes où vous pouvez acheter votre billet. Sachez que même en achetant votre billet à quelques heures du départ, il est rare qu'il n'y ai plus de place. A New Delhi, ce guichet se trouve au premier étage, au dessus de la gare.

A LA DÉCOUVERTE DE LA VILLE

Même si les distances sont grandes et la compréhension n'est pas toujours facile, avec un tuktuk ou un taxi, cela se fait plutôt bien.  On peut avoir besoin d'un peu de temps pour s'acclimater à cette ambiance indienne... Mais rassurez-vous, avec tous ces conseils, vous êtes parés.

L'Inde est magnifique, pleine de surprises et de merveilleuses rencontres. A tous les coups, vous n'aurez qu'une envie, revenir. Voici les endroits que nous avons préféré à New Delhi.

 

  • La Tombe de Humayun. Mausolée emblématique de l'architecture moghole, c'est une véritable bouffée d'air dans le tourbillon et le bruit indien. Première visite de notre périple, nous avons eu un réel coup de cœur pour ce magnifique "palais" rouge au milieu d'un splendide jardin. On oublie quelques instants la pollution et le bruit.
  • La Porte de l'Inde. Monuments aux morts, inspiré de l'Arc de Triomphe. Nous avons surtout aimé cet endroit emblématique pour la vie grouillante tout autour.

  • L'immense Mosquée Jama Masjid. La plus grande de l'Inde. Ne soyez pas surpris si les femmes vous posent leurs bébés dans les bras et vous prennent en photo. Apparemment, ça leur porterait bonheur.

Commentaires: 0